Sally ® V3.00 Logiciel PMS pour Windows
Copyright© Ted Harrison G8NPF 2000

Traduit d'après la documentation originale par Olivier F5PYF
Mise à jour Sally version 3.00 du 15 mars 2000

Sally ? C'est certainement l'un des logiciel les plus complets pour le packet-radio. Certes, celui-ci n'est pas adapté pour une pemière utilisation de ce mode ! Une précédente expérience avec tout autre logiciel packet plus simple est vivement conseillée. Ce n'est pas le fait que ce programme soit une "usine à gaz", mais, encore faut-il savoir quoi indiquer dans les paramètres de configuration. Cette aide vous permettra de résoudre éventuellement quelques énigmes et de profiter pleinement de cet extraordinaire outil...
 

Vue d'ensemble
Envoi de rapports
Modes HOST
Les Liens DDE
Configuration minimale
Description avancée
Mots de passe
Numérotation Canaux
Introduction
BPQ et Windows
Fichiers Scripts
Liens API
Licence d'utilisation
Autorisations
Commandes Scripts
Les Variables
Contacter l'Auteur
Le Shareware
Les Serveurs
 Mode Conférence

 

Vue d'ensemble

Ce logiciel a été écrit afin de fournir système PMS (système de messagerie personnelle) complet pour les radioamateurs et dans un environnement Windows 32 bits. Il a été conçu pour s'intégrer sous Windows 98. En aucun cas celui-ci ne pourra fonctionner sous Windows 3.x. Il pourra tourner également sous Windows 2000, mais ceci n'a pas encore été testé à ce jour.

Sally supporte désormais les drivers et modes Host packet-radio suivants :

- G8BPQ node pour DOS
- G8BPQ node pour Windows (BPQ32)
- N'importe quel TNC avec Eprom TF2.7b (WA8DED)
- Un émulateur TFPCX ou TFEMU (Pc/Flexnet)
- TFWIN (FBB) pour des TNC en KISS ou avec Eprom 6PACK
- AGW Packet Engine de SV2AGW
- TFAGW pour émulateur TF sous AGWPE

Ce software est en perpétuel développement, et, l'auteur compte sur les suggestions des utilisateurs pour les développements ultérieurs.


"Merci de bien comprendre que je ne suis pas un programmeur professionnel ! C'est juste un hobby que j'effectue sur mon temps libre !"


Une connaissance de base du Packet-Radio, de Windows et de BPQcode ou de tout autre mode Host sera supposée. Ce logiciel ne peut pas convenir à un débutant ou à des personnes qui souhaitent un logiciel qui n'exige pas qu'ils investissent tout effort afin de le faire tourner correctement ! Si, par contre, vous aimez expérimenter le Packet-Radio et des programmes informatiques, et, êtes prêt à investir quelque temps et efforts pour configurer le programme, vous pourrez alors trouver ce programme tout à fait indiqué.


Configuration minimale
 

La configuration minimale suggérée est un PC PENTIUM disposant d'au moins de 32 Mo de RAM et WINDOWS 98.
Le programme pourra tourner sous des anciens 486, mais les performances s'en ressentiront considérablement.
Pour disposer des fonctions INTERNET, MS IE 4 ou 5 devra également être installé.


Introduction
 

Modes HOST :

Quel que soit le mode HOST que vous décidez d'utiliser, ce sera à vous d'installer et de configurer convenablement le Host mode choisi. Certains modes host demandent à ce que des fichiers spécifiques soint placés dans le répertoire C:\WINDOWS\SYSTEM (cas de TFWIN.INI par exemple).

Ne vous attendez pas à ce que SALLY configure le mode host pour vous !

Lorsque Sally est interfacé au programme BPQ node, il est extrêmement important que BPQ puisse fonctionner convenablement sous DOS avant de lancer l'ensemble sous Windows. Tout faire d'un coup pourrait être décourageant !

A cet effet, le fichier BPQCFG.TXT, inclu dans ce document, pourra être une base de configuration. Editez et configurez convenablement ce fichier avant de lancer BPQCFG.EXE qui génèrera un fichier .BIN nécessaire à l'éxécution du programme.

Bien noter que BPQ doit être appelé AVANT windows (par le fichier AUTOEXEC.BAT). Vous ne pourrez pas lancer BPQ dans une fenêtre DOS de Windows une fois que Windows aura été lancé, et, Sally sera incapable de trouver BPQ code.

Il en est de même lorsque Sally est configuré en Host mode TF (TFPCX ou TFEMU) : l'émulateur TF doit être chargé AVANT l'appel de Windows.

L'information concernant comment installer et configurer BPQ sous Win95 et Win98 est dans la section
"Comment configurer BPQcode sous Windows."
 


SALLY ne démarre pas :

Au démarrage de SALLY, le programme utilisera le mode HOST configuré précédemment lors de la dernière utilisation du programme. Normalement, c'est ce qu'il faut ! Toutefois, si le dernier mode HOST ne peut être utilisé ou trouvé pour quelques raisons (BPQ ou TFEMU non chargé ou un TNC avec Eprom TF2.7 non connecté par exemple), il sera impossible de démarrer SALLY.

Il existe alors deux moyens pour détourner le problème :

1) Tenir la touche <Control> appuyée pendant le lancement de SALLY. Cela forcera la selection NONE (pas de mode Host), et, vous pourrez ensuite choisir le mode Host correct.

2) Ajouter une option à la ligne du raccourci d'appel de SALLY, par exemple : SALLY.EXE /TFEMU
Il suffit de modifier les propriétés du raccourci et d'ajouter l'option /BPQ16,  /BPQ32, /TFEMU, /TF27,  /NONE, /TFWIN, /AGW, /TF27, /TF2AGW...

Pour ce qui concerne BPQ16, les types d'interfaces sont /Auto ou /Manual
Pour TFEMU, les options sont /DRSI   /TFPC   /Auto   /INT nn
 


LISTE DES DIVERS MODES HOST SUPPORTES
 

BPQ32

Sally fonctionne avec la nouvelle version de BPQ 32 bits. Les informations concernant l'installation de BPQ32 se trouvent dans le fichier BPQCFG.DOC


AGW_2000 / Win98 (version AGWPE_2000.50 recommandée).

Cette interface utilise le socket TCP/IP de AGWPE. Cela demande à ce que les stacks TC/PIP de Win98 soient correctement installés et configurés (activez WinSock dans les paramètres d'AGWPE !).

Pour de plus amples renseignements sur le téléchargement et le fonctionnement de Packet-Engine de SV2AGW, je vous propose de consulter la traduction du fichier d'aide original maintenu sur ce même site : AGWPE Packet-Engine


TFWIN

Cette interface utilise l'émulateur TF FBB (TFWIN32.DLL) afin de pouvoir se raccorder à un TNC en mode KISS ou bien disposant de l'Eprom 6pack. Le protocole utilisé sera le WA8DED.


TF2AGW

L'interface peut également utiliser l'émulateur TF de AGW (TF2AGW.DLL) afin d'accéder au Packet-Engine AGW en utilisant le protocole WA8DED. A moins que vous n'ayez de bonnes raisons de le faire, il sera préférable d'utiliser l'interface standard de AGW Packet Engine qui est un meilleur choix lorsqu'on utilise Sally avec AGW.


TF27 et WA8DED

L'Eprom TF / WA8DED doit pouvoir supporter au moins 4 canaux, plus de préférence.

Lorsqu' un TNC avec Eprom TF27 /WA8DED est connecté, Sally teste constamment la liaison de synchronisation en boucle. Les demandes et réponses (plusieurs par secondes) sont adressées via le port COM et sollicitent à la fois le PC et Windows et sa capacité à acheminer correctement les données via le port COM. Sur un PC lent ou qui bénéficie d'un port COM lent, il pourrait avoir une désynchronisation.  En cas de désynchronisation, Sally essaiera de rétablir la communication mais quelques données pourront être perdues. Aussi, il est essentiel de disposer d'un UART bufférisé pour le port COM utilisé et qu'il soit validé dans le panneau de configuration de Windows (les nouveaux PC en sont tous équipés, mais pas les 486).

Quelques versions d'Eprom WA8DED ne fonctionnent pas correctement, et, un choix d'Eprom TF27b semble être plus judicieux. Quelques TNC BSX semblent avoir quelques problèmes de fonctionnement avec l'Eprom WA8DED.


BPQ16 (via le serveur SallyOle)

Lorsque Sally fonctionne en mode BPQ node version DOS, il est très important que BPQ soit appelé en mode DOS avant de lancer Windows. Il ne sera pas possible de lancer BPQ par une fenêtre DOS sous Windows. Les informations relatives à l'installation et la configuration de BPQ se trouvent dans le fichier BPQCFG.DOC. SallyOle devra également être installé au préalable.


TFPCX et TFEMU (via le serveur SallyOle)

Lorsqu'on utilise une émulation TFPCX ou TFEMU, le même dialogue de synchronisation que les modes TF27 / WA8DED a lieu, mais, pas via le port COM ce qui est une moindre charge pour le système.

TFPCX et TFEMU doivent être appelés en mode DRSI (option -dx) ce qui sera plus efficient que le style d'interruption de TFPCX par défaut. SALLY détectera l'adresse d'interruption ainsi que le type d'interruption utilisé. Si la détection automatique ne fonctionnait pas, il sera toujours possible de le configurer dans la fenêtre "HOST MODE SETUP".
Le serveur SallyOle devra également être installé au préalable.


Licence et Droits d'utilisation

La participation est de 15 £ivres ROYAUME-UNI (environ 150 F). Pour les utilisateurs enregistrés de NPFPMS le coût est 10 £ivres ROYAUME-UNI. Voir "contacter l'auteur" pour les adresses.

Depuis peu, Sally peut être enregistré en ligne depuis le site sécurisé suivant : http://www.uksharereg.com/sally.html


Envoi de reports

Les reports concernant le programme sont toujours les bienvenus. J'aime connaître vos réactions (bonnes ou mauvaises !). Les suggestions pour des améliorations ainsi que des ajouts sont aussi très bien accueillies. Je suis tout à fait ouvert aux critiques concernant le programme, aussi n'hésitez pas me dire ce que vous en pensez !

Si vous m'adressez un rapport d'erreur / bug ou une demande d'aide sur le programme, merci d'inclure le numéro de version et le numéro d'identification. Ceux-ci peuvent être obtenus en cliquant sur "Help|About Sally" (ou en appuyant sur Ctrl-F1).

Lorsque vous me soumettez un rapport d'erreur merci de donner un maximum de détails concernant la cause du problème possible. Un rapport du style "le forward ne fonctionne pas" ne sera pas vraiment utile. : -)

Il m'est important de connaître :

Et, bien sûr, toute autre information que vous pensez peut être liée au problème. Trop d'information vaut mieux que pas assez !
 


Contacter l'auteur
 
 

Ted Harrison G8NPF
AX25 : G8NPF@GB7ESX.#31.GBR.EU
E-mail personnel : ted@ntsx.cix.co.uk


 



 

Il est inutile d'adresser un email en français à G8NPF, Ted ne comprend pas un mot de notre belle langue ! S'il y a des questions auxquelles je peux répondre, adressez moi plutôt un mail. Si je ne peux pas répondre, je lui poserai la question directement (packetradio@free.fr).

Une mailing list en français devrait ouvrir très prochainement afin que tous puissent bénéficier des réponses aux diverses questions posées par les utilisateurs.


Autorisations et Responsabilité, etc.

L'autorisation est accordée pour utiliser ce code, à la condition que cet avis et que la clause de renoncement suivante soient inclus dans leur intégralité, et, sans modifications de toutes sortes. Ce travail ne peut pas être vendu, ou modifié et vendu, ou inclus dans tout autre produit pour être vendu, sans l'autorisation écrite de l'auteur. Aucun prix ou compensations ne peuvent être demandées ou ne peuvent être reçues par toutes personnes ou organisations qui distribuent ce programme, à l'exception de l'auteur ou d'un distributeur dûment autorisé.

Renoncement : Aucunes garanties ou responsabilités de toutes sortes ne sont exprimées ou impliquées. Ce code est distribué "TEL QUEL" sans aucunes garanties de tout genre. Vous êtes uniquement responsable quant au choix du programme pour accomplir vos résultats projetés et pour les résultats réellement obtenus. Si le programme devait se prouver défectueux, vous (et pas l'auteur) supporterez l'intégralité du coût d'entretien nécessaire, de la réparation ou de la remise en état. Ni l'auteur ni n'importe qui d'autre impliqué dans la création, la production ou la distribution de ce programme ne sera responsable pour tous dégâts directs, indirects, importants ou accidentels qui surviennent lors de l'usage ou l'incapacité à utiliser ce programme.
 

Vous êtes libre de copier et de distribuer le code pour un usage NON-COMMERCIAL si :

Si vous téléchargez Sally sur un BBS, un site web ou tout autre système de distribution connectée, merci de me le faire savoir. Si vous souhaitez inclure Sally dans une liste de Shareware, merci de m'en faire part avant !


Ce qu'est le Shareware

Ce paragraphe est dans le but de vous aider comprendre la nature du Shareware et le professionnalisme qui l'encadre. Beaucoup croient que le Shareware est réellement libre - ce n'est pas le cas.
 

Quelques Définitions :

Vous avez probablement déjà entendu parler des termes "domaine public", "freeware", shareware, et d'autres comme eux. Votre BBS favori ou votre vendeur de logiciel habituel a beaucoup de programmes décrits par un ou probablement plusieurs de ces termes. Il y a beaucoup de confusion entre ces termes, mais ils ont des significations spécifiques et des implications totalement différentes. Une fois compris, il vous sera bien plus facile de vous retrouver dans le labyrinthe des programmes qui s'offrent à vous, et de bien comprendre quelles sont ou pas, vos obligations pour chaque type de programme.
 

Commençons avec quelques définitions de base.

Le terme " domaine public " a une signification légale très spécifique. Il veut dire qui le créateur d'un travail (dans ce cas, logiciel), qui avait la propriété légale de ce travail, a donné la propriété et dédié son travail au " domaine public ". Une fois que quelque chose est dans le " domaine public ", n'importe qui peut l'utiliser de la manière de son choix, et, l'auteur n'a plus aucun contrôle quant à son utilisation et ne peut plus demander aucune rétribution.

Si vous trouvez un programme que l'auteur a mis explicitement dans le domaine public, vous êtes libre de l'utiliser, et, vous trouverez un texte vous informant que vous êtes libre de l'utiliser sans contribution particulière. Mais, faites attention à la confusion sur la signification des mots : les programmes sont souvent décrits par les auteurs comme être du " domaine public " alors qu'en fait, ils sont en shareware ou gratuits, bénéficiant d'un Copyright. Afin d'être certain qu'un programme est bien du domaine public, vous devriez chercher une déclaration explicite de l'auteur à cet effet.

Le terme "Copyright " est le contraire de domaine public. Un logiciel ayant obtenu un Copyright est un programme où l'auteur a affirmé son droit légal de contrôler l'usage du programme et sa distribution en plaçant l'information légale concernant le copyright légalement exigé dans le soft et la documentation. La loi donne au bénéficiaire du Copyright de restreindre l'usage et la distribution de son travail, et prévoit des amendes pour ceux qui violent ces restrictions. Quand vous trouvez un programme ayant obtenu un copyright, vous devrez l'utiliser conformément aux restrictions du propriétaire du copyright concernant la distribution et la contribution. Habituellement, celles-ci sont exprimées clairement dans la documentation du programme.

La demande d'un copyright n'implique nécessairement une demande de contribution, il est donc parfaitement possible et légal d'avoir obtenu le copyright sur des programmes qui sont distribués gratuitement. Cependant, le fait qu'un programme soit gratuit ne signifie aucunement qu'il se trouve dans le domaine public - pourtant, c'est une confusion commune.

Le shareware est un programme ayant obtenu un copyright qui est distribué par les auteurs à travers des réseaux de BBS, des services connectés, des vendeurs de logiciels, et, des copies venant de vos amis. C'est un logiciel commercial que vous êtes libre d'utiliser afin de pouvoir l'évaluer avant de le payer.
 

Le Concept du Shareware

La plupart des garanties de remboursement fonctionnent comme ceci : vous achetez le produit et vous disposez d'une période d'essai pour voir s'il vous convient ou pas. Si vous ne l'aimez pas ou si vous découvrez qu'il ne satisfait pas à vos besoins, vous pouvez le retourner (en bon état) dans un laps de temps qui peut prendre jusqu'à plusieurs mois, puis, vous récupérez votre argent. Quelques concepteurs de logiciel ne vous laisseront même pas essayer leur produit ! La condition pour un remboursement est souvent que l'enveloppe de la disquette doit avoir un seau non cassé. Avec ce type de licence, vous ne pourrez obtenir un remboursement que si vous n'avez pas essayé le produit.

Le shareware est très différent. Avec le shareware, vous commencez à l'utiliser pour une durée limitée, sans dépenser d'argent. Vous pourrez utiliser le logiciel sur votre propre système et dans votre propre environnement de travail spécifique, sans commerciaux qui jettent un coup d'œil par-dessus vos épaules. Si vous décidez de ne pas continuer à l'utiliser, vous l'effacez et oubliez son existence. Aucune paperasserie, coups de téléphone ou correspondance ne vous fera gaspiller votre temps précieux. Si vous continuez à l'utiliser, alors - et seulement alors - vous devrez le payer.

Le shareware est une méthode de distribution, PAS un type de logiciel. Le shareware est un produit réalisé par des programmeurs accomplis, tout comme les logiciels vendus dans le commerce. Il y a le bon et mauvais shareware, de même qu'il y a le bon et mauvais logiciel à la vente. La différence fondamentale entre le shareware et le logiciel à la vente dans le commerce est qu'avec le shareware vous savez si c'est bon ou mauvais AVANT QUE vous ne l'achetiez.

En tant qu'utilisateur du logiciel, vous en serez bénéficiaire puisque vous commencez à utiliser le logiciel afin de déterminer s'il satisfait à vos besoins avant que vous ne l'achetiez, et, les auteurs en seront aussi bénéficiaires parce qu'ils peuvent mettre leurs produits directement dans vos mains sans la dépense énorme qu'implique le lancement d'un produit logiciel dans le circuit commercial traditionnel. Il y a beaucoup de programmes sur le marché aujourd'hui lesquels ne seraient jamais sortis sans la méthode de distribution du shareware.

Le système du shareware et la constante disponibilité de produits de qualité dépendent de votre bonne volonté à vous enregistrer et à payer le shareware vous utilisez. C'est votre contribution qui nous permet à développer nos produits.

Merci de démontrer votre intérêt pour le shareware en enregistrant les programmes vous utilisez réellement et en les transmettant aux autres.
 


Le shareware n'existe que grâce à VOTRE contribution !


 








 

Description avancée

Ce logiciel est conçu pour opérer avec des systèmes BBS communs qui fonctionnent au ROYAUME-UNI. FBB et systèmes NNA sont parfaitement supportés.

Sally est capable d'afficher simultanément plusieurs fenêtres et permet à l'utilisateur d'afficher autant d'informations sur l'écran qu'il le souhaite : sujet à dimension de l'écran et résolution. Il est possible d'ouvrir plusieurs fenêtres Console et Moniteur en même temps, plus d'autres encore si besoin est, afin de permettre une vue d'ensemble complète de Sally et le canal utilisé.

  • Celles-ci peuvent être mises à jour manuellement ou automatiquement par les lignes R:.

  • Comment Configurer BPQcode sous Windows

    Sujets traités dans cette section :

    Introduction

    Je n'ai pas écrit BPQcode et n'ai aucun contrôle sur ce qui il fait ou ne fait pas. J'utilise BPQcode comme une interface AX25 excellante uniquement pour mon programme. Ce qui suit est le fruit de ma propre expérience et ne revêt aucun "caractère officiel".
     


    !!! MERCI DE LIRE LA DOCUMENTATION DE BPQ EN PREMIER!!!
    Bien que quelques-uns des termes ne soient pas facile à comprendre, vous devez au moins ESSAYER de la lire.


     




    Une connaissance générale de MS-DOS et Windows est supposée dans ce document, ainsi que de tout ce qui peut être simplement en rapport, comme le paramétrage d'un TNC et d'un émetteur. Un dossier ARCHIVE contenant une collection d'utilitaires et autres documents d'information est disponible sur Internet à l'URL http://www2.prestel.co.uk/g7smy, incluant des programmes pour configurer votre TNC en mode KISS, un Baycom sous BPQ, des fichiers BATCH, et une sélection de quelques contrôleurs de ports COM.

    Ce document débute par la configuration de BPQcode, puis, comment le charger dans un environnement Windows. Si vous êtes familier de BPQcode en mode DOS, vous ne devriez pas avoir besoin de le réinstaller pour Windows, cependant les observations dans la section 2 devront être observées.
     

    Quelques observations générales concernant BPQcode.

    Il est absolument vital que tous ports COM que vous utilisez pour BPQ soient mis hors fonction sous Win95. Sinon, le système pourra planter suite à des erreurs aléatoires au bout de quelques minutes d'utilisation.

    L'utilisation d'UARTS bufférisés (types 16550) est presque essentielle pour obtenir un fonctionnement fiable. Les anciens UARTS 8250 non bufférisés ne pourront pas fonctionner correctement avec Windows et BPQ.

    Ne laissez pas BPQcode utiliser la mémoire EMS. Le système planterait.

    Si vous faites des modifications à BPQcode en reconfigurant BPQCFG.TXT vous devrez ensuite lancer le programme BPQCFG.EXE pour re-compiler le fichier BPQCFG.BIN. Si vous omettez cette étape, vos changements ne seront pas pris en compte ! Vous devez réamorcer le PC pour forcer un redémarrage de BPQcode.

    Le matériel (ports COM) défini dans le dossier BPQCFG.TXT doit correspondre exactement à celui utilisé et configuré sur votre PC. Notamment, les IRQ et les adresses doivent être corrects.
     

    Installer BPQcode.
     

    D'abord, BPQcode doit être installé comme pour fonctionner sous DOS. Si vous l'avez déjà utilisé sous MS-DOS, peut-être avec NPFPMS, vous pouvez alors sauter ce paragraphe et aller directement au paragraphe 2 de cette section. Mais, si vous n'avez pas déjà utilisé :

    Décompactez l'archive BPQcode (BPQ408a.zip) dans un répertoire (C.-à-d. C:\BPQ).

    Vous devez ensuite personnaliser le dossier BPQCFG.TXT en fonction de votre station. Un exemple peut être trouvé dans section 6.1
     


    Assurez-vous que DV=0 et EMS=0


     


    Les paramètres des Nodes peuvent être normalement laissés tel quel. Les paramètres par défaut sont OK. Pour Sally (ou tout autre programme hôte pour BPQ) vous n'aurez pas besoin de définir de port COMBIOS, bien que le faire ne causera pas de problèmes.
     


    * * * Le plus important est la section traitant du PORT AX25 * * *


     






    Cette section indique à BPQcode quel matériel (par exemple le port COM) vous désirez que BPQcode utilise. Chaque port matériel est défini entre les titres "PORT" et "ENDPORT". Les ports matériels que vous définissez devront exister réellement sur votre PC, et, l'IRQ et l'adresse doivent être ceux du port COM de votre PC. Vous devez effacer tous autres champs matériels donnés en exemple et non utilisés (comme des cartes DRSI, des cartes Ethernet, etc.) ou que vous ne voulez pas que BPQcode utilise. Si vous définissez un port matériel qui n'existe pas, le système plantera.

    Ayant fait tous les changements nécessaires dans BPQCFG.TXT, sauvez-le et alors lancez le programme BPQCFG.EXE.

    Cela compilera un fichier nommé BPQCFG.BIN. Vous devriez obtenir à la réponse : " conversion (probablement) réussie " ne vous inquiétez pas sur le terme " probablement ". Il répond toujours cela ! Si des erreurs sont rapportées, revenez au dossier BPQCFG.TXT, corrigez les erreurs, et alors relancez BPQCFG.EXE.

    Vérifier alors que votre configuration fonctionne, vous pouvez tester l'ensemble avec PAC4, lequel peut être trouvé dans le répertoire BPQ. Chargez BPQ avec BPQCODE puis lancez PAC4. Essayez d'établir une connection et de recevoir quelques trames.

    Si ça ne fonctionne toujours pas, les problèmes les plus courants sont :

    Si le test ne fonctionne pas, il sera alors nécessaire de réinitialiser l'ordinateur pour décharger BPQcode. Vous pourrez ensuite faire toutes les modifications dans BPQCFG.TXT (n'oublier pas de lancer BPQCFG.EXE après) ou des modifications au TNC, puis, appeler BPQCODE et PAC4 une fois encore. Dès que ça fonctionne, déchargez BPQcode et avancez à l'étape suivante.

    Vous devez copier maintenant les deux fichiers BPQCODE.386 et BPQDLL.DLL dans votre répertoire WINDOWS\SYSTEM. Il sera nécessaire de mettre hors fonction les ports COM dans Windows maintenant.


    Installation sous Windows 95

    Puisque BPQcode utilise le port COM qui est relié au TNC, Windows doit ignorer ce port. La raison en est que Windows et BPQcode ne peuvent pas partager la même interruption (IRQ). Si vous configurez BPQcode pour utiliser le COM 2, alors BPQ utilise l'IRQ 3, et, si Windows tente d'accéder à ce port, cela provoque un conflit et le système plante rapidement...
     

    Installation sous Windows 95/98

    Une fois vous avez décidé quel(s) port(s) COM sera (seront) utilisés par le TNC et BPQcode, ceux-ci devront être désactivés sous Win95. Mais pas sous Windows 98 !

    Dans la fenêtre inférieure une liste de Configurations est définie pour ce port COM (habituellement seulement une seule configuration originale est indiquée). Lorsque vous reviendrez à la fenêtre antérieure, vous devriez voir maintenant que le port COM a une petite croix rouge X qui indique qu'il est hors fonction. Répétez l'opération pour tous les autres ports COM que BPQ utilise. Fermez tout et réamorcez le PC.
     

    Charger BPQ avant Windows

    Tout d'abord, faire un contrôle rapide afin de s'assurer que tout est correct :

    Note : BPQcode semble exiger que le fichier BPQCODE.386 soit dans le répertoire C:\Windows\System. Il semble que cela soit codé dans le programme BPQcode, donc si votre Windows est installé dans un path différent, il sera nécessaire de créer un répertoire C:\Windows\System afin d'y placer le fichier BPQCODE.386.


    Vous pouvez maintenant (et enfin) charger BPQ et Windows !

    Pour utiliser BPQcode avec un programme Windows comme Sally, il doit être chargé AVANT Windows. Vous ne pouvez pas charger BPQcode en fenêtre DOS de Windows. La procédure habituelle est d'ajouter quelques lignes à la fin de votre fichier AUTOEXEC.BAT. En supposant que BPQcode soit installé sur le disque C: Et dans le sous-répertoire \BPQ, ajoutez les lignes suivantes à votre AUTOEXEC.BAT.

    C:
    CD \BPQ
    BPQCODE.EXE
    CD \

    Cela lancera BPQcode lorsque vous démarrerez votre PC. BPQcode détectera automatiquement la présence du fichier BPQCODE.386 dans votre répertoire Windows\System, et chargera ses drivers Windows. Vous devriez d'ailleurs voir un court message affiché à l'écran à cet effet.

    Souvenez-vous.

    Tant que BPQcode ne sera pas configuré correctement, et tant que les drivers exigés ne seront pas chargés covenablement, Sally ne pourra pas fonctionner. Toutes modifications à la configuration de BPQcode ne prendra effet qu'après un redémarrage de l'ordinateur.


    6. Exemple de fichiers de Configuration
     

    Exemple de fichier de configuration de BPQ

    Voici un exemple de configuration simple pour un seul TNC en mode KISS, avec configuration de BPQ avec support du node. D'autres configurations en exemple peuvent être trouvées dans le répertoire BPQ. Restent à faire les modifs liées aux indicatifs et autres particularités de votre station.

    1. ; Fichier de configuration pour G8BPQ, logiciel V4.08a avec support de node

    2. HOSTINTERRUPT=127
      EMS=0 ;Ne pas utiliser EMS, cela pourrait causer des problèmes !
      DESQVIEW=0 ;1 si utilisation de DesqView.
      NODECALL=G7SMY-3 ;Indicatifs du NODE et BBS doivent être différents lorsque BPQ supporte le mode nodal.
      NODEALIAS=BRIAN
      BBSCALL=G7SMY-1
      BBSALIAS=SMYPMS
      IDMSG:
      Network node (G7SMY) Sheffield
      ***
      INFOMSG:
      This is G7SMY, a BPQ node test located in Sheffield
      Use PMS to connect to the PMS.
      ***
      CTEXT: You are connected to G7SMY. Test node.
      Use PMS to connect to the PMS.
      ***
      FULL_CTEXT=0
      ; Network System Parameters
      OBSINIT=5 ; INITIAL OBSOLESCENCE VALUE
      OBSMIN=4 ; MINIMUM TO BROADCAST
      NODESINTERVAL=60 ; 'NODES' INTERVAL IN MINS
      IDINTERVAL=0 ; 'ID' BROADCAST INTERVAL
      BTINTERVAL=0 ; BEACON INTERVAL
      L3TIMETOLIVE=3 ; MAX L3 HOPS
      L4RETRIES=5 ; LEVEL 4 RETRY COUNT
      L4TIMEOUT=120 ; LEVEL 4 TIMEOUT
      L4DELAY=10 ; LEVEL 4 DELAYED ACK TIMER
      L4WINDOW=6 ; DEFAULT LEVEL 4 WINDOW
      MAXLINKS=8 ; MAX LEVEL 2 LINKS (UP,DOWN AND INTERNODE)
      MAXNODES=111 ; MAX NODES IN SYSTEM
      MAXROUTES=11 ; MAX ADJACENT NODES
      MAXCIRCUITS=32 ; NUMBER OF L4 CIRCUITS
      MINQUAL=20 ; MINIMUM QUALITY TO ADD TO NODES TABLE
      BBSQUAL=255 ; BBS Quality relative to NODE
      BUFFERS=255 ; PACKET BUFFERS - 255 MEANS ALLOCATE MAX
      UNPROTO=ID

      ; TNC default params
      PACLEN=235 ; MAX PACKET SIZE
      TRANSDELAY=1 ; TRANSPARENT MODE SEND DELAY - 1 SEC
      ; Level 2 Parameters
      T3=180 ; LINK VALIDATION TIMER (3 MINS)
      IDLETIME=300 ; IDLE LINK SHUTDOWN TIMER (5 MINS)
      ; Configuration Options
      BBS=1 ; INCLUDE BBS (PMS) SUPPORT
      NODE=1 ; Include Node support
      HIDENODES=1 ; IF SET TO 1, NODES STARTING WITH # WILL
      ; ONLY BE DISPLAYED BY A NODES * COMMAND
      ENABLE_LINKED=A
      ; AX25 port definitions
      ; Port 1 is using a TNC on COM 2, fitted with a normal rom.
      ; This can be used for a "standard" TNC running in KISS mode.
      PORT
      PORTNUM=1
      ID=User access
      UNPROTO=ID
      TYPE=ASYNC
      PROTOCOL=KISS
      IOADDR=2F8H ; COM2 2F8H - FOR COM1 PUT 3F8H
      INTLEVEL=3 ; COM2 3 - FOR COM1 PUT 4
      SPEED=9600
      CHANNEL=A
      QUALITY=10
      MAXFRAME=2
      TXDELAY=340
      SLOTTIME=10
      PERSIST=30
      FULLDUP=0
      FRACK=3000
      RESPTIME=500
      RETRIES=20
      PACLEN=127
      DIGIFLAG=255
      DIGIPORT=0
      USERS=0
      MHEARD=Y
      ENDPORT
      ROUTES:
      ***
      ; Applications supported
      ; Apps 1 and 3 (PMS & CONF) call the pms code.
      ; App 4 (SYSOP) is another BPQ application, and should be omitted if not supported.
      ; i.e. APPLICATIONS=PMS,,CONF
      APPLICATIONS=PMS,,CONF,SYSOP
       

    Exemple de fichier de configuration pour BPQ

    Exemple de configuration simple pour un seul TNC en mode KISS, et, BPQ sans support de node. Les autres configurations de l'exemple peuvent être trouvées dans le répertoire BPQ. Restent les modifications liées aux indicatifs et particularités de votre station.
     


    Les mots de passe

    Dans cette section <callsign> indique l'indicatif du BBS ou de la station à laquelle vous êtes connecté, par exemple GB7SFK.

    Tous les mots de passe doivent se trouver dans le répertoire Sally\Password. Les fichiers contenant votre mot de passe (fournis par votre SysOp du Bbs local) doivent être renommés conformément au format ci-dessous.

    Les noms des fichiers doivent consister en un indicatif (BBS) et un suffixe indiquant le type de mot de passe utilisé. Ce sont :

    <callsign>.md2    MD2 passwords.
    <callsign>.otp     One-Time-Pad passwords.
    <callsign>.nna     NNA/NPF auto-verify matrix passwords.
    <callsign>.fbb     FBB SysOp passwords.

    <callsign> est l'indicatif de l'autre station ou BBS, pas votre propre indicatif !

    Si les mots de passe sont obligatoires pour l'accès à votre BBS local, tout dépendra du type de mot de passe à utiliser. Consultez votre SysOp si vous êtes dans le doute.
     
     

    Mots de passe MD2.

    MD2 Message Digest Algorithm, créé par les Laboratoires R.S.A. (division de R.S.A. Data Security Inc.)

    Ce protocole a acquis sa notoriété dans la plupart des Etats Européens. Il est dérivé d'un algorithme R.S.A. considéré comme hautement sécurisé (déclaration de la défense américaine) et arrêtera même le pirate le plus pernicieux ! Il n'exige aucune maintenance et reste sûr à la condition de garder votre clé secrète.

    Pour utiliser un mot de passe MD2, vous devrez avoir un fichier nommé <callsign>.md2 lequel contient votre clé MD2 personnelle nécessaire pour connecter <callsign>

    Le système MD2 supporte une option "accès limité d'urgence" en cas de problèmes. Les clés en MD2 sont constituées de 255 caractères et ne doivent pas contenir d'espaces.

    Si vous désirez utiliser le MD2, alors merci de consulter votre SysOp de BBS local afin de savoir s'il est possible de le mettre en fonction sur votre BBS local.
     
     

    Mots de passe de type O.T.P.

    Pour les mots de passe de type One-Time-Pad, vous devrez avoir un fichier nommé <callsign>.otp qui contient votre liste de mots de passe O.T.P (normalement édité par le SysOp du Bbs local). Chaque entrée est utilisée seulement une fois puis effacée de la liste. Ce type de mot de passe exige quelque entretien (les mots de passe sont utilisés et replacés à intervalles réguliers) et ne convient pas au mieux pour l'utilisation avec un système automatique. Cependant, il peut être intéressant si vous vous connectez au BBS local avec des softs différents (même en mode terminal) et qui nécessitent d'adresser le mot de passe manuellement.

    Si vous désirez utiliser des mots de passe de type O.T.P, renseignez-vous auprès de votre SysOp local si c'est possible.
     
     

    Mot de passe NNA/NPF avec auto-vérification

    Les mots de passe de type NNA/NPF avec auto-vérification peuvent être utilisés avec toute autre station qui supporte le même de système de mot de passe (actuellement NNA BBS, NPFPMS et Sally). La possibilité d'utilisation de ce système est indiquée par la lettre "V" dans la bannière SID. Pour votre NNA BBS local, la matrice du mot de passe sera fournie par le SysOp du BBS. le fichier doit être renommé en <callsign> .mat (l'indicatif du BBS, pas votre propre indicatif …) et placée dans le répertoire \Password. Les espaces entre les caractères sont ignorés. Les matrices NNA sont habituellement composées d'une grille de 8*8 ou 16*16 caractères. Le fichier de la matrice réel peut être coupé en 8 (ou 16) lignes ou peut être seulement sur une seule ligne.

    Le fichier ne doit pas inclure la grille numérotée qui peut être fournie avec le fichier (habituellement quand celui-ci est fourni dans format imprimé). Bien évidemment, vous et le BBS doivent utiliser la même matrice !

    Si le BBS et Sally ont la lettre "V" dans la bannière SID, alors l'échange du mot de passe est complètement automatique. En cas d'échec de l'échange du mot de passe, vous serez déconnectés !

    Les plus anciennes versions de NNA et NPFPMS ne supportent qu'une matrice de 8*8 caractères seulement. NNA BBS v3.0, NPFPMS 2.54c et ainsi que toutes les versions de Sally supportent une matrice 16*16 qui est plus sûre.
     

    Mots de passe SysOp pour FBB

    Ce sont généralement ceux utilisés par des SysOps en mode télécommande pour accéder au FBB. Ils auront un fichier nommé <callsign>.FBB. Ce type de mot de passe tombe en désuétude, car désormais des systèmes de mot de passe plus sûrs sont disponibles pour les BBS de type FBB. Le mot de passe de type FBB doit être de 255 caractères et ne doit pas contenir d'espaces. Un exemple est donné plus bas, voir la section concernant les Scripts.
     

    Connexion à la PMS.

    Le type NNA/NPF avec auto-vérification opère d'une manière semblable que pour des connections vers l'extérieur, et, c'est complètement automatique.

    Le mot de passe de type O.T.P n'est opérationnel que pour des connections vers votre BBS local seulement et ne fonctionne pas pour des connections entrantes.

    Les mots de passe de type MD2 fonctionnent aussi bien pour des connections vers le BBS local que pour d'autres stations.

    La configuration du menu "Configure|Password" peut être utilisée pour supprimer ou forcer l'utilisation de mots de passe pour des connections entrantes. Si les mots de passe sont autorisés mais qu'un utilisateur n'a pas de mot de passe, celui-ci ne sera pas habilité à Lire ou Effacer des messages. Ils auront la possibilité d'envoyer des messages mais ces messages seront maintenus.

    Le fait de mettre hors fonction le mot de passe pour des connection entrantes ne stoppe pas une station connectée qui adresserait quand même son mot de passe. Ce serait seulement inutile.


    Types de Scripts

    Il y a deux types principaux de scripts (scénario) utilisés par Sally :

    Le premier type sont des scripts qui sont lancés automatiquement à une date ou une heure donnée. Vous devrez les créer à l'aide d'un éditeur du texte et les placer dans le sous-répertoire \Scripts. Le nom de chaque script comportera la date et l'heure qui déterminera le temps où le scénario sera lancé, comme suit :

    MMDDHHMM.d où MM=Mois, DD=Date du mois, HH=Heures, MM=Minutes, et d=Jour de la semaine (facultatif).

    Donc, un scénario avec un nom de fichier suivant aurait pour effet :

    07211530     serait lancé le 21 juillet, à 15:30.
    211530      serait lancé le 21 de chaque mois, à 15:30.
    1530             serait lancé à 15:30 tous les jours.
    30                 serait lancé à H+30 minutes de chaque heure et tous les jours.

    Si un .d (0-7) est ajouté comme extension au nom du fichier, le scénario sera lancé seulement alors si " d " est égal au jour de la semaine.

    le 0=Tous les jours, jour 1=Dimanche, 2=Lundi, 3=Mardi etc. ...

    donc...

    1530.0             serait lancé à 15:30 tous les jours de la semaine.
    1530.3             serait lancé à 15:30 chaque mardi.
    30.5                 serait lancé à H+30 minutes de chaque heure, mais seulement les jeudi.

    Le deuxième type de scripts sera utilisé pour se connecter une autre station ou un BBS. Ils doivent être placés dans le sous-répertoire \Scripts. Ils doivent avoir un nom de fichier composé du callsign des stations et d'un suffixe comme suit :

    <callsign> .fwd
    <callsign> .alr
    <callsign> .pwd
    <callsign> .con

    Les scripts avec l'extension <callsign>.fwd sont utilisés lorsque Sally se connecte à une autre station pour télécharger ou récupérer le courrier automatiquement. Ce sera votre BBS local et peut-être aussi quelques autres stations à qui vous pourrez acheminer les messages directement.

    Les scripts avec un nom de fichier du style <callsign> .alr seront utilisés lorsque Sally se connecte à une autre station pour exécuter automatiquement une opération "AutoList/Read". Ce sera normalement seulement pour votre BBS local.

    Les scripts avec un nom de fichier <callsign> .pwd pourront être utilisés pour l'échange des mots de passe avec une autre station ou un BBS lorsque vous serez connecté.

    Les scripts <callsign> .con seront utilisés pour établir des connections à d'autres stations ou un BBS en mode "manuel".

    Il y a plusieurs exemples de scénario inclus dans le répertoire SCRIPTS. Ce sont seulement des exemples ! Vous pourrez copier ceux-ci pour votre propre usage mais, bien entendu, renommez le scénario au callsign correct, puis, éditez et modifiez également son contenu !

    01.0 Exemple de script "horaire" qui sera lancé à H+1 tous les jours et chaque heure.

    GB7ESX.fwd    Connecte un BBS NNA pour télécharger le courrier, avec mot de passe NNA/NPF
    GB7ESX.alr        Connecte un BBS NNA pour une session AutoList/read, avec mot de passe NNA/NPF.
    GB7ESX.pwd     Envoi d'un mot de passe à un type BBS NNA.
    GB7ESX.con      Connecte un BBS NNA et envoie un mot de passe.
    GB7SFK.fwd      Connecte un BBS FBB pour télécharger le courrier, avec mot de passe SysOp facultatif.
    GB7SFK.alr        Connecte un BBS FBB pour une session AutoList/Read.
    GB7SFK.pwd     Envoie un mot de passe de type FBB en mode SysOp.
    GB7SFK.con      Connecte un BBS FBB.
    G7SMY.con        Connecte une station locale en mode terminal.


    Commandes scripts

    Légende : Les commandes du Script en rouges. Les Paramètres en bleu. En Marine les Commentaires.

    Rem <n'importe quoi>     Ligne de commentaires. Ignorée par le script.

    ; <n'importe quoi>           Ligne de commentaires. Ignorée par le script.

    AlrSID <texte>               Force une autre bannière SID utilisée à titre temporaire notamment pour la récupération de messages
                                           en mode compressé d'un BBS FBB. Note: Avec un BBS FBB standard, il est inutile d'utiliser cette
                                           commande.

    Call <fonction>               Appels d'une fonction de Sally. Une fois la fonction appelée, le script pourra continuer.

    Les fonctions supportées sont :

    Call Password <type>             Les appels du mot de passe valides sont :

    Call Password NNA (callsign) Appelle la gestion d'un mot de passe NNA.

    Call Password FBB (callsign)   Appelle la gestion d'un mot de passe FBB.

    Call Password MD2 (callsign)  Appelle la gestion d'un mot de passe MD2.

    Call Password OTP (callsign)   Appelle la gestion d'un mot de passe O.T.P.

    L'option (callsign) peut être utilisée pour changer le callsign par défaut. Cela peut être nécessaire lors d'une connection manuelle (.con) puisque Sally ne peut pas connaître le callsign correct de la station connectée

    ConnectToNode                     Connection au Node BPQ.

    SSID <n>                                Force un SSID spécifique lors d'une connection au node BPQ.
                                                    <n> doit être dans une plage de 0 à 15.

    CaptureOpen <fsp> (mode)     Ouvre un fichier de capture. Si un autre fichier de capture est déjà ouvert dans cette session, il
                                                    sera fermé en premier. <fsp> doit être un path avec un nom de fichier existant.
                                                    Si le nom de fichier est invalide, alors, la commande sera ignorée.

                                                    (mode) pourra être OVERWRITE (Effacer et écrire par-dessus) ou
                                                                                  APPEND (Ajouter à la suite). APPEND est configuré par défaut.

                                                     Note: Le fichier capture n'est pas fermé automatiquement lors de la fin du script.

    CaptureClose                            Ferme un fichier capture ouvert. Si aucun fichier capture n'est ouvert dans cette session,
                                                     alors cette commande est ignorée.

    Disconnect                                 Déconnection du node.

    End                                            Fin du script.

    FbbSync                                    Envoi d'une demande de re-synchronisation. Seulement applicable en mode capture d'unproto
                                                      FBB (AutoMode B).

    Goto <label>                              Saut inconditionnel vers <label>

    Code,code KeyCode,...             Envoi d'une série de code clavier. Cela peut être utilisé pour envoyer des codes de contrôle.
                                                      Par exemple KeyCode 7 enverra le code "Bell"

                                                      Note: à utiliser prudemment ! Quelques codes de contrôle ne peuvent pas être envoyés et
                                                      peuvent provoquer des effets indésirables.
     

    Si une connection échoue, alors...

    On Disconnect Abort                 Arrêt du script. Action par Defaut.

    On Disconnect Continue             Continue le script.

    On Disconnect Goto <label>      Saute jusqu'à <label> et continue le scénario à partir de là.
                                                      Utilisez cette commande avec soin !

                                                      OnDisconnect ne devient actif qu’après une commande ConnectToNode, et, est désamorcé
                                                       lorsque vous utilisez une commande script Disconnect. Il est préférable de mettre l'action
                                                      OnDisconnect spécifiquement, plutôt que de compter sur la valeur par défaut.

    On Disconnect Goto <label>       Saute jusqu'à <label> et continue le scénario à partir de là.
                                                       Utilisez cette commande avec soin ! OnDisconnect devient actif seulement après une
                                                       commande ConnectToNode, et, est désamorcé lorsque vous utilisez une commande script
                                                       Disconnect. Il est préférable de mettre l'action OnDisconnect spécifiquement, plutôt que de
                                                       compter sur la valeur par défaut.

    If LinkFail RunScript (délai) (scriptname)

    Cette commande est seulement valide pour scripts qui sont lancés automatiquement ou qui sont lancés depuis le menu principal. Ce n'est pas valide pour scénarios lancés depuis la console de commande. Si la session est déconnectée, Sally attendra le délai spécifié (de 5 à 60 secondes, la valeur par défaut est 5), puis, le scénario désigné sera lancé ou , si aucun nom n'est spécifié, alors le script spécifié dans la dernière commande sera relancé. Si vous spécifiez le nom du script alors vous devez spécifier aussi le délai. Cette commande pourra être utilisée lors d'une connection avec un DX-Cluster pour permettre à Sally de se reconnecter automatiquement si le lien est perdu. Utilisez cette commande avec prudence ! Il sera facile de faire "boucler" la session sans jamais obtenir un nouveau connect/disconnect. Appuyez sur le bouton [STOP] pour se déconnecter manuellement ou fermez la fenêtre annulera la commande de reconnection..
     

    Quand un script se termine normalement...

    On ScriptEnd StayConnected     Reste connecté au node/station. Par défaut pour les scripts ".fwd" ".alr" ".con" et ".pwd".
    On ScriptEnd Disconnect            Déconnection du node/station. Par défaut pour les autres scripts. Il est préférable de mettre
                                                       l'action ScripEnd spécifiquement, plutôt que compter sur la valeur par défaut.
     
     
     

    Si une pause du script se produit alors...

    On Timeout Abort                     Arrêt du script. Action par défaut..

    On Timeout Continue                Continue vers la prochaine commande du script.

    On Timeout Goto <label>          Saute jusqu'à <label> et continue le script depuis là.
                                                      Il est préférable de mettre l'action Timeout spécifiquement, plutôt que compter sur la valeur
                                                      par défaut.

    Pause                                         Fait une pause du script, jusqu'à l'appui sur un touche.
                                                      Pause For <n> Fait une pause du script pour <n> secondes ou jusqu'à l'appui sur une touche.

    PlayWave <filename>                 Joue un fichier WAV. Vous devez spécifier le path ainsi que le nom du fichier.

    Printer On                                   Met en fonction l'imprimante.
    Printer Off                                   Met hors fonction l'imprimante.

    Run (style) <fsp> (prms)              Appel synchrone d'un programme externe. Sally n'a plus auncun contrôle jusqu'à ce que le
                                                       programme externe, en tâche de fond, soit terminé. Sally fermera la fenêtre du programme
                                                       automatiquement quand il sera terminé.

    Execute (style) <fsp> (prms)        Appel asynchrone d'un programme externe. Sally continue en tâche de fond. La fenêtre
                                                        programme ne sera pas fermée par Sally.
                                                        <fsp> est le path complet et le nom du programme.
                                                        (prms) sont des paramètres facultatifs qui seront donnés au programme.
                                                        (style) est le type de fenêtre facultatif comme décrit ci-dessous. Si aucun style de fenêtre n'est
                                                        spécifié, le stype 4 est par défaut. Les styles fenêtre sont:

    SaveText                                       Sauvegarde la dernière ligne de texte reçue dans un tampon (buffer) temporaire pour un
                                                          usage ultérieur.

    RestoreText                                   Restaure le texte sauvé dans le buffer depuis le script.

    Send <text>                                   Idem SendText

    SendText <text>                            Envoi de <text>. Les variables $x sont converties au texte approprié.
                                                          par exemple SendText C GB7SFK

    SendAs <text>                               Idem SendTextAs

    SendTextAs <text>                        Envoi de <text> comme s'il avait été tapé au clavier. Le texte est envoyé "tel quel" sans
                                                          conversions de variables utilisateurs $x .
                                                          par exemple SendTextAs C GB7SFK

    SendFile <filename>                       Envoi d'un fichier texte comme s'il avait été tapé au clavier.
                                                          par exemple SendFile Info.txt

    SendID (exclude)                           Envoie la bannière ID du PMS.
                                                          par exemple [NPF-107-ABFL2HMV2 $]
                                                          Toutes lettres spécifiées dans (exclude) seront retirées du texte.

    Set Timeout <n>                             Définit la variable de temporisation du time-out en <n> secondes. (Le défaut est de 30
                                                           secondes). Il est préférable de définir la valeur du TimeOut spécifiquement plutôt que de
                                                           laisser la valeur par défaut.
     

      Les commandes scripts d'attentes jusqu'à ce qu'une condition soit rencontrée....
     

    WaitForAnything                             Attentes jusqu'à ce que quelque chose soit reçu.

    WaitForExactly <text>                    Attentes jusqu'à ce que <text> soit reçu. Attention aux minuscules et Majuscules qui seront
                                                           prises en compte.

    WaitForPrompt <text>                    Attentes d'une chaîne de caractères qui contient notamment <text> ainsi qu'un caractère
                                                            ">" final. Par exemple Si <text> était GB7SFK, les deux formes suivantes seront
                                                            reconnues : GB7SFK> et GB7SFK BBS>

    WaitForBBSprompt                        Attentes d'un texte contenant notamment le prompt du BBS local, comme défini dans la
                                                           configuration de Sally, ainsi qu'un caractère ">" final. Si le BBS défini est GB7SFK les
                                                           deux GB7SFK> et GB7SFK BBS> seront reconnus.
                                                       Note : le texte devra respecter minuscules ou Majuscules.

    WaitForChevron                              Attente de n'importa quelle chaîne de caractères qui se termine par un ">".
    WaitFor <text>                                 Idem WaitForText

    WaitForText <text>                         Attente d'un texte qui contient <text> dans la chaîne de caractères. Les minuscules ou
                                                            majuscules sont ignorées.

    Notes :

    Je serais ravi d'ajouter de nouvelles commandes script. Si vous pensez qu'une autre commande serait utile, merci de me le faire savoir. Je considérerai tout ce qui est réalisable !


    Les serveurs

    Les serveurs ne répondent qu'aux messages Personnels seulement (SP). Ils ne répondent pas à des messages adressés en bulletin.
     
     

    Les Serveurs spécifiques

    Un serveur spécifique est exécuté lorsque le champ TO contient le nom du serveur, ou lorsque le titre du message débute par /<ServerName>

    Il y a plusieurs serveurs internes accessibles aux Utilisateurs dans Sally :

    REQDIR Demande d'une liste du répertoire.
    REQFIL Demande d'un fichier Ascii (texte).
    FNDFIL Reherche un fichier.
    FNDBID Recherche un BID (Numéro d'identification de bulletin)
    WP Recherche une information dans les White Pages (WP routes).
    7PSERV Demande d'un fichier en format 7Plus.

    Quand un message est reçu, Sally vérifie d'abord la présence d'un serveur spécial nommé Mfilter.exe qui se trouve dans le répertoire principal des serveurs. S'il est trouvé, le serveur est exécuté. Si ce serveur efface le message, ou le maintient, alors aucun autre serveur supplémentaire ne sera appelé.

    Ensuite, Sally vérifie dans la liste des serveurs internes si le message fait appel à l'un d'eux. Si aucun d'entre eux n'est trouvé, Sally scrute la ligne du titre afin de s'assurer si celle-ci débute par /<ServerName>. Si c'est le cas, le serveur est exécuté. Un serveur interne peut être mis hors fonction dans la configuration de Sally s'il a été remplacé par un serveur externe ou bien si nous n'en avons pas l'utilité.

    Puis, Sally vérifie les serveurs externes contenus dans le répertoire principal "Server" de la même manière que pour les serveurs internes. Si une correspondance est trouvée, le serveur est exécuté.
     
     

    Les serveurs généraux.

    Ce sont des serveurs qui sont appelés chaque fois qu'un message est reçu ou bien créé. Les serveurs se trouvant dans le répertoire SERVERS\PERSONAL sont exécutés lorsqu'un message personnel est reçu, ceux situés dans le répertoire SERVERS\BULLETIN sont exécutés quand un bulletin est reçu, et ceux placés dans le répertoire SERVERS\OUTGOING sont exécuté quand un nouveau message est créé par Sally. S'il y a plus d'un serveur dans un répertoire particulier, ils seront tous appelés à tour de rôle.
     

    Le serveur Cfilter

    C'est un autre serveur spécial, localisé dans le répertoire principal "Server". Il est appelé lorsqu'un utilisateur se connecte à Sally. Le programme Cfilter peut être utilisé pour vérifier l'indicatif de la station qui se connecte et exécute l'action appropriée, comme accepter ou déconnecter l'utilisateur.



     

    Programmes additionnels Windows.

    Sally supporte les programmes interactifs CMD interactif qui doivent être écrit spécialement pour Sally, ainsi que des programmes externes simples. Ces programmes doivent être des fichiers exe , et seront placés dans le sous-répertoire approprié. Ils doivent être petits et rapides.
     
     

    Les programmes CMD interactifs

    Les programmes CMD sont des programmes interactifs qui ont été écrits spécifiquement pour Sally, et permettent un degré d'interaction entre l'utilisateur et le programme. Un programme CMD peut demander, et attendre, une information supplémentaire de l'utilisateur. Il retournera les données texte vers l'utilisateur. Les programmes CMD doivent être placés dans le répertoire CMDPROGS. Ils sont appelés par la commande : CMD <nom du programme>
     
     

    Programme Cfilter CMD

    C'est un programme spécial CMD localisé dans le répertoire CMDPROGS qui est appelé lorsqu'un utilisateur se connecte à Sally. Le programme Cfilter peut être utilisé pour vérifier l'indicatif de la station qui se connecte et prendre l'action appropriée, comme accepter ou déconnecter l'utilisateur.
     
     

    Autres programmes additionnels

    Ce sont des programmes externes simples qui exécutent une fonction fixe et retournent le résultat (en format texte) vers l'utilisateur. Ils devraient être localisés dans le répertoire EXTERNAL. Ils sont appelés par l'ordre : /<nom du programme>

    Note : les programmes écrits pour d'autres types de PMS peuvent fonctionner ou non. Cela dépendra de que qu'ils tentent de faire. Les programmes qui vont chercher des fichiers spécifiques dans des répertoires spécifiques ne pourront pas fonctionner puisque les fichiers et les chemins d'accès ne correspondent pas forcément.
     
     

    Format des données pour les programmes externes
     

    Note : Ce passage est un préliminaire, et, est sujet à modifications !
     

    Programme CMD

    Lorsque Sally appelle un programme CMD, il sera créé une section dans le fichier Sally.ini dans le format suivant. Les programmes ne doivent pas attendre que les entrées soient dans un ordre particulier.

    [<Servername>] Le nom du serveur

    Callsign=<Users callsign> L'indicatif des utilisateurs

    TempFilename=<Fsp> Un nom de fichier temporaire

    Level=<call level> Niveau d'appel du CDM, débute à 0

    Stream=<number> Numéro de voie de BPQ

    Channel=<number> Numéro de canal

    UserFlags=<Users Flags> Flags utilisateurs

    Parameters=<Parameters> Tous autres paramètres entrés par l'utilisateur.

    Par exemple :

    [CMDTEST]

    Callsign="G7SMY"

    ServerCommand="SP PING"

    TempFilename="C:Sally\Temp\~pms514.$p$"

    Level=0

    Stream=14

    Channel=3

    UserFlags="PDUKC"

    Parameters="Test only"
     
     

    Le nom de fichier temporaire est un fichier que le programme peut utiliser pour adresser du texte à Sally en toute sécurité. Le programme ne doit pas utiliser le nom de fichier suggéré, mais s'il le fait, il doit alors créer le fichier lui-même. Sally ne le fait pas !

    Cela permet au programme de faire l'usage de n'importe quelle information. Il peut, bien entendu, ignorer tout ce dont il n'a pas besoin. Un programme peut extraire de l'information supplémentaire dans d'autres sections du fichier Sally.ini.

    Quand le programme termine, il devrait créer trois entrées en retour dans la même section du fichier Sally.ini.

    ReturnCode=<return code>     Les programmes retournent le code (sortie).
    Data=<command>                   Données que le programme souhaite passer comme une commande retour.
    InfoFilename=<filename>         Un nom de fichier en entier d'un fichier qui contient du texte pour envoyer vers l'utilisateur.

    Par exemple :

    ReturnCode=0
    Data=
    InfoFilename=C:Sally\Temp\~pms514.$p$

    Le code du retour indique à Sally que faire ensuite. Pour les codes 3 & 4, il devrait fournir aussi une ligne de données en retour sur une seule ligne. Les codes de retour valides sont :

    Si <InfoFilename> existe, alors son contenu sera envoyé vers l'utilisateur.
     

    Autres programmes externes

     Quand Sally appelle un programme externe localisé dans le répertoire EXTERNAL, il lui transmettra des paramètres de commande. Ce sont :

     (Numéro de niveau) (callsign du pms) (nom du SysOp) (callsign des utilisateurs) (texte utilisateur optionnel)

     Par exemple :

    0 G8NPF Ted G6FBF Texte écrit au clavier par utilisateur

    Lorsque le programme se termine, il sera créé un fichier en retour nommé <nom du programme> .rep localisé dans le même répertoire dans que le programme. Ce fichier doit contenir le nouveau numéro de niveau ainsi que le programme qui devrait être appelé la prochaine fois, ou -1 terminer la session, suivi par tout texte que le programme veut envoyer vers l'utilisateur. Si le nouveau numéro de niveau n'est pas -1, Sally attendra la prochaine entrée Utilisateur et alors rappellera le programme avec le nouveau numéro de niveau.
     

    Les serveurs externes

    Lorsque Sally appelle un serveur externe, il sera créé une section dans le fichier Sally.ini dans le format suivant. Les serveurs n'attendent pas un ordre particulier pour les entrées.

    [<Servername>] Le nom du serveur Callsign=<callsign> L'indicatif de la station (ou BBS) auquel Sally est CONNECTÉ
    ServerCommand=<command> La commande utilisateur pour appeler le serveur
    TempFilename=<Fsp> Un fichier temporaire.
    From=<call@bbs> L'indicatif et l'adresse hiérarchique BBS de l'expéditeur du message.
    Subject=<message subject> Le sujet du message.
    MessageFilename=<Fsp> Le nom de fichier et le chemin qui contient le texte du message.

    Par exemple :

    [PMSINFO]
    Callsign="G7SMY"
    ServerCommand="SP PMSINFO"
    TempFilename="C:Sally\Temp\~pms514.$p$"
    From="G6FBF@GB7GBR.#32.GBR.EU"
    Subject="Info on pms required"
    MessageFilename="C:\Sally\Mail4\msg01234.p"

    Le nom du fichier temporaire est un fichier que le programme peut utiliser pour adresser le texte à Sally en toute sécurité. Le programme ne doit pas utiliser le nom du fichier suggéré, mais, s'il le fait, il doit créer le fichier lui-même. Sally ne le fait pas !

    Cela permet au programme de faire l'usage de n'importe quelle information. Il peut, bien entendu, ignorer tout ce dont il n'a pas besoin. Un programme peut extraire de l'information supplémentaire dans d'autres sections du fichier Sally.ini.

    Quand le programme se termine, il devrait créer trois entrées en retour dans la même section du fichier Sally.ini.

    ReturnCode=<return code> Les programmes retournent le code (sortie).
    Data=<command> Données que le programme adresse comme une commande.
    InfoFilename=<filename> Un nom de fichier et chemin d'un fichier qui contient le texte pour adresser vers l'utilisateur.

    Par exemple :

    ReturnCode=0
    Data=
    InfoFilename=C:Sally\Temp\~pms514.$p$

    Le code de retour indique à Sally quoi faire ensuite. Les codes valides sont :

    0 = Pas d'autres actions requises.
    1 = Effacer le message original.

    Si <InfoFilename> existe, alors quand le contrôle est rendu à Sally, tout texte dans ce fichier sera envoyé vers l'utilisateur, à moins qu'une ligne soit précédée par le code ASCII 254 ce qui, dans ce cas, n'affiche la ligne que sur l'écran local.

    Si le serveur produit un message de retour, il doit être joint au fichier du message externe de Sally. Le fichier est nommé mail.in et est localisé dans le répertoire de base de Sally. Pour prévenir que le message joint soit intercepté sur par un autre serveur, le serveur peut attacher le paramètre /G à la fin de la ligne de commande. Cela peut être nécessaire, par exemple si le message joint est un fichier 7Plus, pour prévenir le serveur interne 7Plus de Sally de l'intercepter comme un fichier 7Plus et de commencer à le traiter.
     

    Note importante

    Le fichier mail.in doit être ouvert uniquement en mode APPEND (joint, attaché) afin que tout message soit ajouté à la fin du fichier. Si ce n'est pas réalisé correctement, alors les autres messages qui pourraient être à la suite dans le fichier seraient effacés. Le dossier mail.in est fréquemment scanné, et tous les messages qu'il contient sont importés dans la messagerie de Sally.

    Le format des messages dans le fichier est critique, et sera semblable aux fichiers Import/Export.

    Par exemple :

    # << Flag optionnel. Ignoré si présent.

    SP G0APM@GB7HSN << G8NPF $1234_G8NPF << Ligne de commande
    Result of your request << Sujet
    (message text) << Lignes de textes multiples
    /EX << Fin du texte (doit être en début de nouvelle ligne)
    # << Flag optionnel, ignoré si présent.
    SB ALL @ GBR <G8NPF $1235_G8NPF << Ligne de commande.
    Public announcement << Sujet
    (message text) << Lignes de texte multiples
    /EX << Fin du texte (doit être en début de ligne)

    Etc....

    Les champs TO, @BBS and <FROM de la ligne de commande sont obligatoires, le $BID est optionnel.
     


    Support DDE

    Sally supporte les liens DDE (Echange Dynamique de Données) avec d'autres programmes. Le code source en Visual Basic est inclus dans le dossier testdde.zip.

    Tous les messages DDE sont envoyés dans le format suivant: [flag][channel]<text>

    Il n'y a pas d'espaces entre les articles.

    [flag] Un caractère du Flag. C'est pour un usage interne et devrait être ignoré.

    [channel] Deux chiffres ASCII qui représentent le numéro du canal console de commande.

    <Text> Le données réelles.
     

    Par exemple : a05ceci est du texte indique <text> à la console de commande, canal 5.

    Un programme qui voudrait répondre à des données d'un canal spécifique pourrait scruter l'en-tête pour déterminer simplement quel canal envoie les données.

    Le nom de l'application DDE, les choix et les sujets sont décrits ci-dessous. En liant une application DDE à Sally, tout le texte sera dans un canal particulier, ou dans plusieurs canaux, selon la possibilité du programme. Quand on spécifie le nom de l'application, les minuscules ou majuscules ne sont pas significatives.

    Le nom d'application DDE est Sally
    Le sujet DDE SallyDDE
    Les choix DDE disponibles sont :

    MonData

    Ce sujet fournit tout le texte de tous les canaux du moniteur.

    ConData

    Cet élément fournit tout le texte de tous les canaux au pupitre de commande (console)

    PMonData

    Cet élément fournit tout le texte du moniteur principal.

    PConData

    Cet élément fournit tout le texte du pupitre de commande principal.

    MCTData

    Cet élément fournit tout le texte de tous les canaux moniteur et du pupitre de commande.

    PMCTData

    Cet élément fournit tout le texte de l'un ou l'autre du moniteur principal ou des canaux du pupitre de commande.

    ConnectStatus

    Cet élément retourne le statut du dernier message de connection ou de déconnection du pupitre de commande comme [flag][channel]<text>

    Le <text> sera soit : *** Connected to <callsign> ou *** Disconnected

    Par exemple : a04*** Connected to G8NPF-3
     
     

    Retour de commandes vers la Console

    Un programme peut retourner une commande à une fenêtre de commande Console en utilisant la fonction DDE LinkExecute.

    Envoyer une commande vers un canal du pupitre de commande particulier consiste en l'envoi d'un caractère ESCAPE ASCII 27 suivi par deux chiffres ASCII qui représentent le numéro du canal du pupitre de commande auquel vous souhaitez renvoyer la commande. Il y a aucun "espace" entre la séquence ESCAPE et la commande réelle. Le numéro du canal doit être toujours de 2 chiffres. Le Canal 00 fera toujours référence au canal Console principal qui existera toujours.

    [27]01xxxx Envoi de la commande xxxx vers console canal 1
    [27]06xxxx Envoi de la commande xxxx vers console canal 6
    [27] représente le code ASCII "escape" code 27 (Hex 1B)

    Les séquences d'échappement invalides ou inconnues seront ignorées.
    Les ordres envoyés aux canaux du pupitre de commande inexistants seront ignorés.

    Par exemple :

    [27]00LL 10 envoie LL 10 vers Console principale.
    [27]01LL 10 envoie LL 10 vers Console canal 1
    [27]06C GB7DDX envoie C GB7DDX vers Console canal 6


    Numérotation des canaux

    Le programme assigne des numéros de canaux de la façon suivante :

    Les canaux du pupitre de commande (console).

    00 à 19 Les pupitres de commande système.
    20 à 39 Canaux Utilisateurs (mais limités au nombre configuré dans Sally).
    40 à 49 Les scripts automatiques.
    50 à 59 AutoList/Read (mais normalement limité à un canal seulement).
    60 à 69 Acheminement automatique (Forward).
    70 à 79 Connections manuelles.
    80 à 89 Importation de messages.

    Canaux Moniteur :

    00 à 19 Fenêtres moniteur.

    Le nombre total de canaux qui peuvent être ouverts simultanément est limité par les voies disponibles de BPQ. BPQ fournit 64 voies "hôte" mais quelques-unes ne peuvent pas être utilisables pour Sally si vous lancez aussi d'autres logiciels déclarés sous BPQ.

    Les ressources mémoire de Windows peuvent aussi limiter le nombre de canaux qui peuvent être ouverts en même temps.

    Note :

    La possibilité d'ouvrir un grand nombre de canaux en même temps ne signifie pas nécessairement que le programme fonctionnera correctement si trop de canaux sont ouverts.


    Editeurs HTML et DDE

    Ouvrir une nouvelle copie d'un éditeur HTML à chaque fois que Sally veut envoyer un document HTML peut être un processus plutôt lent, et, il peut en résulter de multiples copies de l'éditeur HTML déjà chargé. Pour éviter ceci, Sally tâchera d'utiliser un lien DDE pour passer des documents HTML vers l'éditeur HTML.

    Quand Sally souhaite envoyer un document vers l'éditeur HTML, il tentera d'établir un lien DDE vers lui. Si l'éditeur HTML n'est pas déjà lancé, il sera appelé et le document lui sera transmis pour être visualisé. Si l'éditeur HTML est déjà lancé, Sally transmettra le document vers l'éditeur HTML qui utilise le lien DDE, ce qui évitera d'ouvrir une autre copie de l'éditeur HTML. Si vous utilisez le mode DDE, ne fermez pas l'éditeur HTML après avoir lu un document ou Sally devra encore le rouvrir par la suite.

    Si Sally ne peut pas établir de lien DDE vers l'éditeur HTML, alors un retour au mode non-DDE sera effectué. Le lien DDE devrait pouvoir s'effectuer avec une version récente de Netscape ainsi que vers Internet Explorer de Microsoft version 4.0 ou plus récente.

    Si besoin est, vous pouvez mettre hors fonction le mode DDE en ajoutant le paramètre NoDDE lorsque vous spécifiez le nom de l'éditeur HTML dans l'écran de la configuration "SET VIEWERS" . Le défaut est d'utiliser DDE si possible. (c.-à-d. C:\Internet\iexpore.exe NoDDE)

    Les links DDE ont seulement été testés avec IE 4 et Netscape 4.5.


    Section API de Sally.ini

    NOTE : Cette fonction n'est pas encore disponible.

    D'autres programmes seront capables d'obtenir plusieurs informations concernant Sally en regardant dans la section [API] du fichier Sally.ini situé dans le répertoire principal de Sally.

    Les entrées peuvent être lues en utilisant la fonction Windows GetPrivateProfileString.
    Un programme ne doit pas écrire ou changer l'information contenue dans Sally.ini.
    Les entrées suivantes sont supportées actuellement.

    [API]
    Running=Yes Configuré sur "Yes" lorsque Sally démarre, puis "No" lorsque Sally est terminé.
    BaseDir=C:\Sally Répertoire de base de Sally.


    Les Variables Système

    Les variables suivantes sont reconnues par le système. La variable sera convertie en format texte. Toute variable $x non listée ci-dessous sera retirée du texte. Note : Bien respecter les minuscules et les majuscules !

    $$ Le caractère $ lui-même (c.-à-d. "$$ABC" deviendra "$ABC").
    $A Le jour de la semaine en entier (par exemple jeudi).
    $a Le jour de la semaine dans sa forme abrégée (par exemple Thu).
    $B La cloche ! Ajoute un code ASCII 7 au texte.
    $C indicatif de l'utilisateur actuellement connecté.
    $D Le jour du mois en chiffre, comme DD,
    $d Le mois de l'année en chiffre, comme MM,
    $E Le mois en texte entier (par exemple août)
    $e Le mois abrégé (par exemple Jul)
    $F Le plus bas (plus vieux) numéro de message.
    $G L'année en entier (par exemple 1998)
    $g L'année a abrégé (par exemple 98)
    $H L'adresse hiérarchique en entier (HA).
    $I Le nom du SysOp.
    $J Insertion d'une Nouvelle Ligne (CR/LF)
    $K Utilisateurs connecté suivi du nombre total de connections.
    $L Le plus haut numéro de message actuel. Cela ne doit pas être utilisé dans les en-têtes ou les pied de page du message
        qui font référence au message lui-même, puisque il ne peut pas retourner le numéro d'un message qui n'a pas encore
         été attribué !
    $l Pointeur de messages Utilisateurs.
    $M matin/après midi/soir (selon l'heure)
    $N Le nombre de messages actifs.
    $n Le nombre de messages non lus pour un utilisateur connecté.
    $O L'indicatif du PMS.
    $o L'indicatif du BBS local.
    $P Le numéro de canal utilisé par le PMS.
    $Q Le numéro du dernier message reçu du BBS local.
    $q Comme au-dessus, mais incrémenté de +1
    $S Signature horaire. Par exemple "gmt"
    $T L'heure courante en format court comme configuré dans Windows (par exemple HH:MM).
    $t L'heure courante en format long comme dans Windows (par exemple HH:MM:SS).
    $U (Idem $X)
    $V La version du logiciel.
    $W Le nom des utilisateurs connectés.
    $X Date en format long de la dernière connection utilisateur connecté (dd-mois-yyyy).
    $x Date en format court de la dernière connection utilisateur connecté (dd-mois).
    $Y Heure de la dernière connection d'un utilisateur connecté (hh:mm)
    $Z Heure courante (HHMM).
    $0 à $9 sont réservés pour usage interne.

    Toute variable $x non listée ci-dessus sera retirée du texte.


    Mode Conférence

    Sally contient un mode conférence qui permet à plusieurs utilisateurs le partage d'une conversation.

    Un utilisateur peut rejoindre une conférence en tapant CONF plutôt que PMS au prompt du node, ou en connectant Sally puis en tapant CONF au prompt du PMS. Ils peuvent alors s'écrire les uns les autres à tous les autres en même temps. Les commandes du système sont précédés par le caractère "/". Une fois connecté à une conférence, taper /H affiche toutes les commandes disponibles.

    Les commandes disponibles aux utilisateurs du mode conférence sont :

    /ATTENTION ON Adresse un "signal sonore" vers la Console SysOp chaque fois que vous adresserez du texte, à moins que le SysOp ait invalidé cette fonction.

    /ATTENTION OFF Fin du "signal sonore."

    /BYE Quitter la conférence et déconnecter le PMS.

    /CHANNEL Rapporte le numéro de canal courant de la conférence.

    /CHANNEL n Change le numéro de la conférence n (1-99)

    /DISC Idem /BYE

    /HELP L'aide. Affiche cette liste.

    /QUIT Quitter la conférence et revenir au PMS.

    /SEND n (texte) Envoie le texte vers une station sur canal n seulement.

    /TALK Appel du SysOp.

    /USERS Liste les derniers utilisateurs du système.

    /WHO Liste qui est en mode conférence.

    (texte) Envoi le texte à toutes les stations dans votre conférence.

    La plupart des commandes peuvent être abrégées à une lettre seulement (c.-à-d. /C)

    Le SysOp peut sélectionner un canal connecté et adresser du texte à l'utilisateur. Le message sera envoyé comme: <SysOp> (texte)
     
     

    Le SysOp bénéficie de la commande supplémentaire /A (texte) laquelle enverra le texte à TOUS
    les utilisateurs de la conférence comme [SysOp] (texte).


    Autres langues

    Sally a la possibilité d'accepter d'autres langues concernant les textes de la PMS. Les fichiers seront disposés dans le sous répertoire SALLY\LANGUAGE\XXXXX  et les utilisateurs du PMS pourront choisir leur langue par la commande LANGUAGE au prompt du PMS.


    Correction d'Orthographe

    Si Microsoft Word 97 (Word8) est installé sur votre PC, Sally pourra utiliser son vérificateur d'othographe et de grammaire.
    Note importante : lorsque le correcteur orthographique est actif, les fonctions du PMS sont suspendues temporairement.


    Note du traducteur

    Je me suis efforcé tant bien que mal, et  tout au long de cette traduction, à respecter au mieux la phraséologie de l'auteur. Toutefois, des erreurs peuvent subsister dans ce texte, et, je vous remercie de bien vouloir me les signaler pour une correction ultérieure.

    J'adresse toutes mes sincères félicitations à Ted G8NPF pour son excellant travail et souhaite longue vie à Sally_3 !
    73 QRO et bon trafic,

    Olivier F5PYF @ F5KBJ.FPCA.FRA.EU
    E-mail : packetradio@free.fr


    Retour au sommaire...